Les Smart Cities en Afrique.

Malgré des disparités entre les régions et pays, la révolution digitale est à l’œuvre dans la plupart des grandes villes africaines. Avec elle, ce sont toutes les autres sphères du quotidien qui évoluent, et ces villes s’apprêtent à faire un saut sans précédent dans l’histoire de leur développement : devenir des Smart Cities.

C’est quoi une Smart City ?

Une Smart City est une zone où la technologie et la connectivité sont au cœur de l’infrastructure même de la ville. Pour être « smart », une ville doit être administrativement intelligente, avoir un mode de vie intelligent, une économie intelligente, des habitants connectés dans un environnement intelligent une mobilité.

Face aux enjeux de développement urbain et de croissance démographique des pays émergents, les smart cities sont particulièrement à l’étude en Afrique. Le continent connaît aujourd’hui une urbanisation rapide, et son taux annuel de croissance urbaine est le double de la moyenne mondiale, s’élevant à 3,6% plus exactement. Dans moins de 20 ans, près d’un milliard d’Africains sera dans une zone urbaine.

Pour faire face aux défis de la croissance des populations, certaines Smart Cities sont sorties de terre comme à Casablanca ou Abidjan, alors d’autres sont à l’étude au niveau du concept.

Plus jeunes et plus flexibles que les villes des pays du nord, les métropoles africaines sont moins freinées par les structures existantes où l’urbanisation a eu lieu le siècle dernier, facilitant le développement des projets à fort potentiel technologique. Pour devenir une Smart City, une ville doit répondre aux critères suivants :

  • La mobilité intelligente

La ville doit comporter des transports variés, accessibles au plus grand nombre, écologiques, abordables mais surtout efficace. Au Maroc, la e-Madina propose même des paiements dématérialisés pour plus de rapidité et connectivité.

  • L’environnement intelligent 

L’environnement intelligent prend en compte la gestion des déchets et de l’énergie pour diminuer au maximum la pollution, voir devenir auto-suffisant. Pour cela, la ville se dote de capteurs, permettant l’optimisation de l’alimentation, l’électricité et de l’eau entre autres… Au Maroc, la Lydec propose des compteurs intelligents d’eau et d’électricité afin de réguler le débit en fonction de la consommation du foyer.

  • Des habitations connectées  

Des Smart Homes dans les Smart Cities, c’est une réalité ! La Smart Home pourra enregistrer les données de votre consommation au sein de l’appartement afin d’améliorer la sécurité et optimiser vos dépenses énergétiques.

  • Des habitants connectés 

Ils savent utiliser la technologie qui les entoure pour gérer leur consommation, leurs déplacements, leur temps et ainsi réduire leur empreinte énergétique. Autre point important : l’éducation doit être au cœur de cette stratégie centrée sur l’humain intelligent. Le citoyen se doit d’utiliser les technologies pour ses relations à l’administration, à la gestion de ressources et leur optimisation. Un accompagnement est alors nécessaire pour profiter pleinement des possibilités d’une smart city.

C’est en développant de tels projets que l’Afrique pourrait continuer à se développer tout en respectant l’environnement, ses habitants et la planète entière !

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 NH Consulting. Tous droits réservés.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?